IRCP
Institut des Récifs Coralliens du Pacifique
EPHE

Les récifs coralliens de Polynésie française menacés par la pollution plastique -Bourse IRCP 2017

Article Pollution plastique… c’est pas fantastique  – La Dépêche, par Jeannot Rey

Krista Verlis et Scott Wilson, la première chercheur post-doctorant et le second professeur d’université, sont basés à l’université Macquarie située à Sydney. Leur projet de recherche consiste à définir le taux de pollution du plastique dans l’environnement maritime et lagonaire. Un programme déjà entamé en Australie, sur la Grande Barrière de Corail par exemple, et qui se poursuit ici en Polynésie française. “C’est une opportunité pour nous que d’être ici, grâce à l’Institut des Récifs Coralliens Du Pacifique (IRCP) et le Criobe (Centre de recherches insulaires et observatoire de l’environnement) qui nous ouvre ses laboratoires et son site en général. Nous sommes en Polynésie pour poursuivre nos recherches et arriver à faire des comparatifs avec ce qui a été fait ailleurs”, explique Krista Verlis, qui bénéficie d’une bourse IRCP […] (cliquer sur l’image ci-dessous pour accéder à l’ensemble de l’article).

Cliquer pour accéder au PDF de l’article

 

 

 

Patrons de colonisation des larves de poissons coralliens à Moorea et Nengo-Nengo – Publication PlosONE

Besson M, Gache C, Brooker RM, Moussa RM, Waqalevu VP, LeRohellec M, et al. (2017) Consistency in the supply of larval fishes among coral reefs in French Polynesia. PLoS ONE 12(6): e0178795

Chez les poissons coralliens, la grande majorité des espèces présentent un cycle de vie séparé entre la vie pélagique (larves) et la vie récifale (juvéniles et adultes). Lors de la phase de vie pélagique des jeunes stades de vie, les patrons de dispersion larvaire expliquent en partie les patrons d’installation et de recrutement des juvéniles, mais aussi les patrons de distribution et de connectivité des populations adultes, ainsi que leur résilience. Ainsi, de nombreuses études ont su décrire les relations existantes entre certains processus océanographiques (ex : les courants océaniques, qui régulent directement la dispersion des larves) et la connectivité des populations de poissons coralliens. En revanche, relativement peu de choses sont connues quand aux variations spatiales et temporelles de l’abondance de larves colonisant les récifs coralliens. Par exemple, on ignore à quel point l’assemblage spécifique de larves colonisant un récif corallien donné reflète correctement ou non l’assemblage d’espèces colonisant un récif adjacent ou séparé de plusieurs centaines de kilomètres.

Dans cette étude menée par le CRIOBE, des chercheurs ont tenté de répondre à cette problématique en utilisant des filets de crête répartis sur deux îles de la Polynésie française : l’île de Moorea (Archipel de la Société) et l’atoll de Neng-Nengo (Archipel des Tuamotu). Ces filets de crête permettent une capture non sélective des larves de poissons qui colonisent les récifs coralliens. En installant 2 filets sur Moorea, et 3 sur Nengo-Nengo, les chercheurs ont ainsi pu comparer les patrons de colonisation des larves de poissons coralliens entre les deux îles, mais également entre différents récifs au sein de ces endroits.

Sites d’études et localisation des filets de crête. (A) Polynésie française dans l’océan pacifique. (B) L’île de Moorea et l’atoll de Nengo-Nengo dans la Polynésie française . (C et D) Localisation des filets de crêtes. Les Triangles gris indiquent les localisations des filets de crêtes ainsi que l’orientation du courant rentrant

Ces observations ont eues lieu en 2011 au cours de deux mois lunaires, et révèlent notamment que les larves de poissons coralliens colonisent majoritairement les récifs autour de la nouvelle lune, à Moorea comme à Nengo-Nengo. Bien que quelques différences aient été observées entre Moorea et Nengo-Nengo, les patrons de colonisation se sont donc révélés relativement similaires, même à l’échelle spécifique, entre ces deux endroits. Enfin, à l’échelle d’une île, ces patrons de colonisation se sont même révélés similaires quelque soit l’orientation et la localisation du filet (ex : côte Nord ou côte Sud-Est de Nengo-Nengo). Ces résultats font écho aux précédentes analyses de Dufour et Galzin en 1993*, et les chercheurs émettent donc l’hypothèse que les larves de poissons sont sans doute moins regroupées qu’on ne le pense dans l’océan. Cela expliquerait cette synchronisation, dans des endroits pourtant séparés et orientés différemment, dans l’arrivée des larves lors de conditions environnementales favorables (ex : nouvelle lune).

Larves collectées au filet de crête

Larves collectées au filet de crête

*Dufour, V., and R. Galzin (1993) Colonization patterns of reef fish larvae to the lagoon at Moorea Island, French Polynesia. Marine Ecology Progress Series 102:143–152

Australes – Sévère blanchissement des coraux

Article La dépêche « Mort du corail ou rémission, les prochaines semaines seront décisives » du 20 mai 2017

« À la suite du constat dressé par les scientifiques embarqués sur la pirogue Faafaite, une mission du Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (Criobe), composée de Laetitia Hédouin et Cécile Berthe, s’est déplacée au Australes. Le constat effectué par les scientifiques s’est révélé très préoccupant dans cette région. L’importance du phénomène de blanchissement du corail est avéré. Plus de 70% des espèce les plus vulnérables se sont trouvées impactées par ce phénomène que l’on ne peut plus attribuer à El Niño, mais vraisemblablement au réchauffement climatique de la planète […] »

Cliquer sur les pages ci-dessous pour lire la suite de l’article.

Pacific Voices for a Global Ocean Challenge – Fiji – 8-9 juin 2017

The Oceanographic schooner ‘’TARA’’ will berth in Suva as part of its two-year environmental survey across the Pacific Ocean. The French Facility for Global Environment (FFEM) and the Embassy of France along with the Government of Fiji and the University of the South Pacific are organizing a SDG-14 conference in order to elaborate the regional Pacific message and raise awareness on the alarming state of our ocean.

During the first session, stakeholders will interact with the public to discuss sustainable policies and their implementation. In the second session, the conference will present successful examples of sustainable marine resources management projects within the Pacific Region. The last session will bring the scientists to present their latest results and try to understand how climate change may change the Pacific Way of Life forever.

The conference is supported by the French Facility for Global Environment (FFEM) and organized by the Embassy of France in Fiji in partnership with the University of the South Pacific (USP) and with the support of the Government of Fiji.

The conference is hosted by USP at the ICT Auditorium (Japanese ICT Centre).

The “Pacific Voices for a Global Ocean Challenge” Conference aims to invite all regional organisations and partners to contribute and make suggestions for a greater change. The Conference is an external side event to the UN Ocean Conference in New York.

Don’t miss the side events!

Les récifs impactés aussi par la pollution lumineuse – Bourse IRCP 2017

Article Les récifs impactés aussi par la pollution lumineuse  – La Dépêche, par Jeannot Rey

[…] deux chercheurs de Melbourne ont débuté leurs travaux, mais en prenant en compte le milieu marin. Leur thème : la pollution lumineuse et son impact sur les récifs coralliens. “Il s’agit d’une première mondiale”, selon leur directeur de recherche David Lecchini, de l’IRCP- Criobe. “Personne ne s’était intéressé à cette recherche qui, aujourd’hui, est considérée avec beaucoup d’importance tant on connaît la fragilité du milieu corallien et en particulier frangeant.”

Cliquez pour accéder au PDF de l’article

IPFC Tahiti : Registration open!

The registration for IPFC Tahiti is at present open!

The call for abstract is open until July 22nd, 2017. Only the participants, who submit an abstract and register before July 22nd, could present their research (oral presentation, poster or flash talk) at the IPFC. Participants who register after July 22nd could only attend the conference, but will not be given the opportunity to present their research.

The scientific committee of IPFC and the leaders of IPFC sessions will select the participants that will do an oral presentation OR a poster/flash talk between 23th July and 12th August 2017. The chairman will announce the results to each participant by email on 13th August, 2017. If a participant did not receive an email from the chairman on 14th August 2017, he has to send an email to the Chairman (david.lecchini@ephe.sorbonne.fr).

Until the 20 August 2017, the participant could cancel his registration and his abstract (for cancellation policy – https://ipfc10.criobe.pf/registration/cancellation/).

Workshop Tara PACIFIC à Okinawa – Japon 2017

Tara PACIFIC in Okinawa 2017
A workshop for biodiversity and coral reef conservation
April 17, 2017

50’th Anniversary Memorial Hall, University of the Ryukyus

Aim of the workshop

Okinawa, coral rich region in Japan, is the final port of call for the Tara Pacific Japan leg in 2017. In closing of the Japan leg in 2017, the workshop is planned as a scientific discussion meeting with researchers in Okinawa, where coral science is much active. We hope that this workshop gives a nice opportunity for cultivating mutual friendships among researchers from Tara expeditions, Univ. of Ryukyus and other institutes in Okinawa.

Audience
Researchers in Okinawa, including Faculties, postdocs and graduate students of University of the Ryukyus, Okinawa Institute of Science and Technology (OIST) and others.

Speakers
Among others, David Lecchini, associated director of the IRCP and Maggy Nugges, researcher at the CRIOBE.

More information about the program HERE.

Journée Hokule’a – Tahiti 2017

Après 3 ans de périple à travers le Pacifique, la pirogue Hokule’a fera une escale à Tahiti le vendredi 14 avril 2017. Pour l’occasion, une journée de festivité est organisée et le CRIOBE-IRCP a souhaité s’associer à l’événement. Grâce à InterContinental Tahiti Resort & Spa, nous pouvons présenter un stand au village de l’environnement qui se tiendra à la pointe Vénus. Venez nombreux assister à l’événement, accueillir Hokulea et découvrir les secrets du corail !

Toute la journée, nous proposons un stand « A la découverte du Corail », pour en apprendre plus sur cet organisme exceptionnel, capable de construire des récifs visibles depuis l’espace, de pondre des millions d’œufs en une nuit et de protéger un demi-milliard d’êtres humains grâce à ses barrières récifales. Nous vous présenterons les menaces qui pèsent aujourd’hui sur lui et les solutions que la science tente d’apporter pour lutter contre la disparition des écosystèmes coralliens, vitaux pour l’ensemble de la planète.

Sur le stand seront présents :

Laetitia : Chercheuse spécialiste du corail, fascinée par cet animal et ses capacités d’adaptation. Responsable du projet IRCP Un Œil sur Le Corail.
Antoine : Etudiant en thèse, il s’intéresse à l’acclimatation des coraux face à l’élévation de température.
Marguerite : Assistante ingénieur, elle réalise régulièrement des suivis du recrutement des larves coralliennes tout autour de l’île de Moorea.
Cécile : chargée de communication et en appui au projet IRCP Un Œil Sur le Corail.

Programme du Stand CRIOBE le vendredi 14 avril 2017

8h-16h : Toute la journée, stand « A la découverte du Corail ».
Présentation du programme de science participative Un Œil sur le Corail
9h – 10h : atelier sur la restauration récifale

  • Présentation des différentes techniques de restauration récifale
  • Atelier de taxonomie (Saurez-vous reconnaître ces coraux ?)

14h – 14h30 : Mini-conférence de Laetitia : Le défi du corail dans un monde hostile: enjeux et solutions
14h30 – 15h30 : atelier sur la restauration récifale

  • Présentation des différentes techniques de restauration récifale
  • Atelier de taxonomie (Saurez-vous reconnaître ces coraux ?)

A bientôt!

Nos Partenaires

IPFC Tahiti : Call for Abstracts!

The call for abstracts for the Indo-Pacific Fish Conference at Tahiti is at present open: https://ipfc10.criobe.pf/program/call-for-abstracts/

The Call for Abstracts is open from March 1 to July 22, 2017

Registration is open from April 1 to September 15, 2017

A total of 42 sessions have been accepted for IPFC10. These sessions are divided into 9 research themes:

  1. Origin, Evolution, Taxonomy and Bio/Phylogeography of Indo-Pacific Fishes
  2. Fisheries and Aquaculture in the Indo-Pacific
  3. Recent advances in the Study of Coral Reef Fishes
  4. Biology, Ecology, Ethology and Conservation of Sharks, Rays and Top-predators
  5. Freshwater, Diadromous, Cryptobenthic, Mesophotic and Deep-Sea Fishes: Essential Knowledge Required to Better Manage the Global Biodiversity in the Indo-Pacific
  6. Local and Global Threats to Indo-Pacific Fish and the Potential Solutions
  7. Long Term Monitoring of Indo-Pacific Fishes
  8. The Future of Fish and Human Interactions
  9. Other topics (e.g. Women in Marine Sciences; General session)

Call for Abstracts: Oral Presentation, Poster or Flash Talk – One submission per participant. IPFC participants will have one of the three following options for the presentation of their research:

  1. an oral presentation (approximately 12-15 minutes, depending on the number of speakers),
  2. a poster (85 cm wide and 180 cm high), or
  3. a poster AND a flash talk. The poster and the flash talk will be on the same research thematic (i.e., only one abstract submitted). Poster dimensions: 85 cm wide and 180 cm high. Flash talks will take place at the end of each session. Each speaker will have a maximum of 4 slides and exactly 3 minutes to present their research.

Please note: the participant who present in “The Women in Marine Sciences” session (Session I) may give two presentations: one oral presentation in the “women” session and one oral presentation or one poster/flash talk in another session


The Call for Abstracts is open from March 1 to July 22, 2017

Registration is open from April 1 to September 15, 2017

Proposal format is as follows: Registration and abstract submissions are managed through the conference website at: https://ipfc10.sciencesconf.org/. Once logged in, you can submit an abstract and register for the IPFC10.

Please note: Only those participants who submit an abstract and register before July 22nd will be allowed to present their research (oral presentation, poster or flash talk) at the IPFC. Participants who register after July 22nd will be allowed to attend the conference, but will not be given the opportunity to present their research.

Contact : David Lecchini, Chairman of the 10th IPFC

French Polynesia Fish Barcoding Database

La base de données de barcode des poissons de Polynésie française nommée « French Polynesia Fish Barcoding Database » est en ligne et accessible à tous via le site http://fishbardb.criobe.pf/

Cette base regroupe tous les spécimens de poissons (plus de 4000 individus) prélevés lors des différentes missions effectuées par le CRIOBE au cours de ces dernières années dans différentes archipels de Polynésie française. Huit albums sont disponibles :

  • Gambiers 2010
  • Fish Larvae Moorea BioCode (2008 à 2010)
  • Moorea 2006
  • Moorea Deep-Sea Fishes 2008
  • Mohotani 2009
  • Marquesas 2011
  • Australs 2013
  • Scilly 2015

Cliquez pour agrandir

Chaque spécimen est répertorié dans cette base avec un maximum d’informations pouvant être : le nom scientifique du spécimen, sa photo, la date, le point GPS, la profondeur et la méthode de prélèvement, sa taille, et la séquence ADN de son Cytochrome Oxidase c Subunit 1 (COI). Il est possible de rechercher les spécimens en fonction de leur nom (genre ou espèce) ou d’une partie de la séquence ADN du COI.

L’équipe du CRIOBE espère que cette base sera un outil qui vous sera utile pour vos projets de recherche. Contact : criobe@mail.pf